Le Probleme d’Amenagement Linguistique en Afrique de l’Ouest: le Cas des Langues Exogenes et Endogenes

Ayeni, Queen Olubukola, Moruwawon Babatunde Samuel

Abstract


Cet article porte sur le problème d’aménagement linguistique en Afrique de l’ouest: le cas des langues exogènes et endogènes. La gestion des langues en Afrique de l’Ouest a une histoire qui peut être retracée d’une part depuis la période coloniale, et d’autre part à travers l’action des missionnaires. Pour cette sous région multilingue, le problème se situe aussi bien au niveau de la maîtrise et de la gestion de leur environnement sociolinguistique, que de la mise en œuvre effective des langues exogènes et endogènes qui s’y trouve avec toutes les implications que cela comporte. Qu’ils s’agissent des implications sociopolitiques ou culturelles, il est évident que le problème de langues au sein de la CEDEAO tire son origine de la conférence de Berlin de 1884 et du traité de Versailles de 1919 qui donnent lieu au morcellement du continent, connu au nom, de l’Afrique entre certaines puissances coloniales. Un morcellement inéquitable qui va incontestablement peser de tout son poids sur la diffusion des langues coloniales aussi bien que sur les langues autochtones bien après les indépendances. L’article conclure que le débat réel devrait porter sur l’adoption d’une politique linguistique capable de promouvoir une interaction et un enrichissement mutuel entre les langues africaines et les langues héritées de la colonisation, afin de promouvoir le développement de l’éducation en tenant  compte de l’urgente nécessité de développer massivement la main-d’œuvre, de mettre au point et d’adopter des normes acceptables pour le reste de la communauté internationale.


Keywords


Politique linguistique, aménagement linguistique, concurrence linguistique, langue exogène, langue endogène.

Full Text:

PDF

Refbacks

  • There are currently no refbacks.