L’auto-traduction : Traduction ou réécriture, dans Djaafar Khan est revenu d’Occident

Sedigheh Sherkat Moghaddam

Abstract


Le terme d’«auto traduction» représente une réalité vaste et assez complexe qui ne trouve pas encore sa véritable place chez les Iraniens et le nombre de traductions autocrales se réduit à peine à quelques livres, parfois tombés dans l’oubli. Parmi ces auto traductions persanes, « Djaafar Khan est revenu d’Occident » écrite par Hassan Moghadam, est l’une des plus connues de toutes. Etant donné que l’auto traduction suscite à nos jours un intérêt grandissant dans le domaine de la traductologie, nous avons décidé de lancer une recherche sur ce phénomène dans l’œuvre de Hassan Moghadam. En comparant les deux textes, on essaie de déterminer s’il s’agit d’une traduction ou d’une réécriture.

Quant à la méthode sur laquelle repose cette recherche, elle s’inscrit dans le cadre d’une étude comparative-analytique.

 


Keywords


auto traduction, traduction, réécriture, Hassan Moghadam, traductologie.

Full Text:

PDF

Refbacks

  • There are currently no refbacks.